Le patrimoine

Au travers de son architecture typique du XIXème siècle, ses grands hôtels et ses façades monumentales, Cauterets a su conserver et mettre en valeur toute la richesse de son patrimoine.

La gare de Cauterets

Le transport a été le nerf du développement de Cauterets, au début du XIXème, il y avait une ligne directe entre Paris et Pierrefitte puis le train électrique prenait la suite, une innovation technologique pour l’époque. Il a été en service jusqu’en 1949.

 

La gare a été construite en 1898 par la maison Carde, elle est classée aux monuments historiques depuis 1981.

La marquise côté accueil des voyageurs accueille une horloge qui fonctionne toujours depuis son installation en 1898.

Le boulevard Latapie Flurin

C’est la seule rue plate de Cauterets, elle a été le théâtre des célèbres fêtes des fleurs au XIXème siècle. Les hôtels d’Angleterre et le Continental ont été les fers de lance de l’accueil qualitatif sur Cauterets dès le XIXème siècle, les stars et politiciens s’y sont succèdés, de Sarah Bernhardt à Maurice Chevalier en passant par Léon Blum, et même Louis Berliot y venait pour pratiquer un de ses sports préférés, la luge (qui était plus un bobsleigh en fait), entre 2 inventions aéronautiques.

Les immenses cariatides et la façade de la résidence du Continental sont classées aux monuments historiques depuis 1984. Les statues représentent des femmes célèbres de l’époque.

L'esplanade des Oeufs

Elle a été construite en 1864. Entre 2011 et 2013, un programme de restauration est lancé par la municipalité en place, après qu’elle ait été utilisée comme un parking pendant plus de 30 ans. 

La galerie marchande, de style Eiffel, était la porte latérale de l’exposition universelle de Paris en 1900, démontée puis remontée ici en 1904.

Au Sud de la place se trouve l’ancienne gare du train qui amenait les curistes et les curieux vers la Raillère et le début de la vallée de Jeret vers le Pont d’Espagne. L’exploitation prit fin en 1974, une locomotive est visible au musée de Mulhouse, une autre est chez un collectionneur local.

Sur la place, pendant la belle époque, le tout Paris venait pour voir ce lieu mythique où les animations étaient quotidiennes,  ils assistaient aussi aux représentations à l’intérieur du Casino, c’était le Saint-Tropez du début XXème il fallait voir et être vu. Il y avait à l’époque un kiosque pour les concerts.

Elle tient son nom de l’odeur d’œuf dégagée par les eaux thermales qui alimentaient autrefois les thermes situées dans le bâtiment qui abrite aujourd’hui le cinéma.

Avant 2014
Après 2014
Vers 1900
Concours de ski sur l'Esplanade

Le fils du Roi est puni… Il vient à Cauterets et grave le portrait de son père sur un rocher. Lire l’article complet ici.

Je suis ton père… Et oui il se pourrait bien que le père biologique de Napoléon III soit de Cauterets. Lire le post sur Facebook.